8 min

Tendances 2023 : quelles perspectives pour le retail et l’omnicanal ?

L’année 2022 s’achève et laisse un goût de ‘Back to reality’. Les challenges liés au Covid-19 semblent désormais derrière nous bien que certains modes de consommation et habitudes ayant émergé en temps de crise restent toujours au goût du jour. On pense à l’essor de certains modes de livraison, le Click and Collect en tête ou encore le last-day delivery. On pense également à l’éveil des conscience écologiques qui a véritablement marqué cette année 2022 et transformé le retail. Nombreuses ont été les enseignes à lancer leur service de reprise de vêtements en vue du recyclage ou d’une revente en seconde main. Les marques ont également dû composer avec des canaux de vente prenant de plus en plus d’ampleur : social selling, marketplaces, etc.

2022 était une année riche qui a également, une nouvelle fois, confirmé la nécessité pour les retailers de s’associer avec des partenaires experts pour accompagner des objectifs de croissance post-Covid très exigeants : Mirakl pour se lancer sur les marketplaces, Akeneo pour le PIM, Woop ou Transporeon pour la visibilité des transports et bien sûr, OneStock pour déployer sa stratégie omnicanale.

Mais alors, qu’est-ce-qui attend les enseignes en 2023 ? Quelles tendances, nouveautés vont driver le retail et l’omnicanal ? Quelles sont les perspectives ? Découvrez les dans cet article !

En tant qu’experts du commerce unifié, nous analysons finement les performances de nos clients, les comportements de leurs clients et les nouveautés du secteur. Si je devais résumer les enjeux de l’année à venir en une phrase, je dirais qu’en 2023, la grande équation sera de concilier satisfaction, efficacité, profitabilité et contraintes écologiques.

Romulus Grigoras

CEO
OneStock

Tendances retail omnicanal : 2023 sera marquée par une prise en compte croissante des enjeux climatiques et sociaux

Si l’on ne fait que regarder la situation climatique actuelle, on constate que la baisse des températures s’est fait attendre. L’hiver a clairement eu du mal à arriver, ce qui est venu perturber les cycles de vente : l’été s’est prolongé sans que les magasins n’aient les collections adéquates en rayon. Si l’on en croit les rapports du GIEC, le phénomène devrait se reproduire sur les années à venir. Ainsi, le retail devra prendre en considération le réchauffement climatique dans la prévision des collections, dans les achats (quantités à augmenter pour la saison chaude) et aussi dans la distribution.

Ces enjeux environnementaux viendront renforcer l’engagement des consommateurs en faveur d’une responsabilité accrue dans leurs comportements d’achats. Ils devront trouver le bon équilibre entre le peu cher et le responsable, ce qui reste un dilemme que chacun doit résoudre au quotidien. 

Même chose du côté des marques et de leurs business modèles. Elles devront partager leurs initiatives, les documenter et les afficher clairement sur leurs sites e-commerce. Il s’agit là de véritables projets d’entreprise, à l’image de celui porté par notre client Petit Bateau qui a lancé son offre de seconde main et pour lequel la démarche RSE fait partie intégrante de l’ADN de la marque. Après de nombreuses années où la tendance était au consumérisme, ce changement de direction, bien qu’il soit indispensable, nécessite un véritable engagement et une organisation stricte côté enseigne. 

Enfin, les enjeux sociaux seront également centraux puisqu’ils vont drastiquement modifier les modes de consommation. En effet, la guerre en Ukraine, la crise énergétique, l’explosion des coûts des matières premières, le commerce transfrontalier plus complexe et l’inflation vont drastiquement impacter la consommation. A ceci s’ajoute la menace d’une forte période de récession qui va aboutir à la modification des comportements d’achats. 

Tendances retail omnicanal : En 2023, les enseignes devront trouver la bonne dynamique entre offline et online

Les consommateurs seront toujours en quête de cohérence et souhaiteront un parcours d’achats fluide : s’aider de l’e-commerce avant la venue en magasin, bénéficier de technologies digitales immersives une fois en boutique, retrouver les mêmes avantages clients en ligne et en magasin, retourner une commande facilement, pouvoir passer commande via le service client. Nous sommes tous des consommateurs et tout ceci fait écho en chacun de nous. Si quelques frictions sont parfois bénéfiques (exemple d’un client qui ne trouve pas sa taille en magasin et s’adresse à un vendeur pour l’assister), dans la majorité des cas, la fluidité est préférable aux frictions.  

Si nombre d’enseignes ont concentré leurs efforts sur l’e-commerce, le réseau retail nécessite également une attention particulière. En 2022, nous avons assisté, en Europe, à une baisse des ventes online (vs 2021) et, en même temps, à une augmentation du trafic en magasin. Ce phénomène, couplé à des coûts d’acquisition clients en augmentation (notamment sur Meta et Google peut mener certains marchands, notamment les pure players et les retailers ayant une forte composante online à observer une forte diminution de leur rentabilité. Certains se sont même trouvés en difficulté en 2022, à l’image de Joules ou Made.com rachetés par Next (rachat du nom de domaine uniquement pour Made.com). 

La conjoncture actuelle force donc les pure players à accélérer leur transition vers un modèle rentable et les marchands omnicanaux à équilibrer leur mix online/offline.

Tendances retail omnicanal : En 2023, le luxe devrait tirer son épingle du jeu

Le luxe va continuer sa croissance, déjà exponentielle en 2022. Le secteur global confirme son importance aux USA et en Europe avec une croissance estimée à +21% pour 1400 milliards d’euros. De nouveaux marchés continuent à émerger notamment en Asie, en Inde et au Moyen-Orient.

Comme l’indique Bain & Company, le secteur a parfaitement compris et tiré profit de la synchronisation entre online et offline via une approche dite « omnicanal 3.0 ». Ainsi, l’e-commerce affiche une croissance stable tandis que les magasins continuent à séduire la clientèle qui aime identifier les moindres détails des articles qu’elle s’apprête à acquérir. 

La croissance du luxe est également due à sa large clientèle, aux acheteurs historiques s’ajoutent désormais les générations Y, Z et Alpha. Souvent influencées par les réseaux sociaux et les ambassadeurs choisis par les marques, ces acheteurs ont été à l’origine de la totalité de la croissance du marché en 2022 !

« Bien qu’une récession des principales économies mondiales soit attendue en 2023, l’analyse de Bain-Altagamma prévoit malgré tout une croissance continue de la valeur du secteur des produits de luxe dans l’année, et même pour la décennie à venir. »
Source : Bain & Company

2023… et côté OneStock ?

OneStock se positionne comme une entreprise à mission par conviction personnelle et souhaite œuvrer en faveur d’un commerce plus responsable.

Cette responsabilité implique, selon nous, deux volets :

  • Un volet social : le nombre de clients e-commerce est en croissance et nous sommes convaincus qu’en créant une parfaite complémentarité entre online et offline, l’un profite à l’autre. C’était par exemple le cas lors de la crise sanitaire, notre solution a permis à nos clients de converser de l’activité pour les équipes magasin, même en période de confinement
  • Un volet environnemental : OneStock se positionne comme le premier OMS à accompagner ses clients dans leurs démarches durables. Nous soutenons les initiatives liées à l’achat ou aux retours d’articles de seconde main ; nous optimisons l’écoulement des stocks web et magasins afin d’avoir moins de stocks résiduels en fin de saison et aidons donc à générer moins de déchets ; nous optimisons l’empreinte carbone des enseignes en massifiant les flux, en orchestrant les commandes plus intelligemment et en proposant des modes de livraison au plus proche des acheteurs, etc.

Enfin, en 2023, nous continuerons à innover pour inventer et nous adapter au commerce de demain. Nous favorisons les développements utiles, durables et responsables dont la pertinence s’inscrit sur le long terme. Par exemple, nous annoncerons, fin janvier 2023, le lancement d’une nouvelle fonctionnalité majeure de notre OMS qui va véritablement révolutionner le quotidien de nos utilisateurs.

Stay tuned ! 

Plus de lectures